Communiqué

A.S.B.L. Unité pastorale Notre-Dame des Champs. 
30 janvier 2014

Communiqué :

Comme dans d’autres régions, la société dans le diocèse de Liège a subi une évolution dont les conséquences ont fortement marqué le fonctionnement des paroisses. Pensons par exemple à la fréquentation des églises et des offices, à l’âge moyen des curés et à la diminution impressionnante du nombre de curés et de bénévoles, ainsi qu’à la réduction des moyens financiers. Le Diocèse de Liège y a répondu en lançant le chantier « Paroisses » en 2001, envisageant le regroupement des 500 paroisses en une septantaine d’unités pastorales. Dans ce cadre, l’Evêque de Liège a créé l’Unité Pastorale Notre-Dame des Champs en 2003[i] par regroupement de 18 paroisses.

L’évolution et les circonstances décrites plus haut ne sont pas différentes chez nous. La mise en place des 3 secteurs a aussi connu des parcours individuels et différents, et voilà que leur intégration en une unité pastorale unique se présente – en 2003 –  comme une voie d’avenir, une nouvelle réalité qu’il nous appartient de faire vivre. C’est aussi vraisemblablement le seul moyen de faire face à un avenir fait de moins de ressources tant humaines que financières.

En 2008, une directive épiscopale[ii] décide du regroupement des moyens financiers, en les portant, du niveau des paroisses individuelles, à celui de l’unité pastorale. Cette décision est suivie, en 2010, de l’institution, dans chaque unité pastorale, d’un « Conseil Economique d’Unité Pastorale »[iii] avec la mission « d’apporter, au curé responsable, ses conseils et son appui dans la gestion de l’unité pastorale et de veiller à l’exécution des décisions prises en conformité avec le projet commun d’unité pastorale ». Le document précise que « le Conseil Economique de l’Unité Pastorale ne sera pas constitué en asbl. Il ne disposera pas d’une personnalité juridique autonome. C’est en revanche l’Unité pastorale qui sera constituée en asbl… ».

La création de l’ASBL « Unité Pastorale Notre-Dame des Champs » en 2013[iv] est donc une étape dans la mise en œuvre pratique des décisions épiscopales, et traduit aussi la volonté d’adopter une attitude citoyenne répondant à la nécessité de donner aux conséquences financières des activités de la paroisse une visibilité conforme à la législation en place.

Ceci a aussi été réalisé avec la ferme volonté de poursuivre et renforcer les réalisations accomplies, dans chacune des paroisses, avec l’aide des bénévoles qui n’ont compté ni leur temps, ni leurs efforts, pour étoffer le tissu paroissial et y faire vivre la pastorale : « ne rien casser ; continuer à construire ensemble sur la base de ce qui existe ».

Car en effet, s’il est aussi question de moyens financiers et de caisses locales, la pastorale est bien ce qui importe en tout premier lieu. Toutefois on ne peut ignorer que son exercice comporte des contingences pratiques qu’il faut assumer au mieux et au bénéfice de la communauté de l’ensemble de l’unité pastorale réunie autour de ses curés. Le temps des paroisses vivant en autarcie – et des secteurs – n’est pas la voie de l’avenir, qu’on le regrette ou non.

Rien ne dit non plus que la situation actuelle est celle qui prévaudra encore dans quelques temps. Le temps du rassemblement autour d’un unique curé n’est peut-être pas très éloigné. La notion de « secteur » aura vécu, après celle des paroisses isolées. Regretter le passé n’aide pas à préparer l’avenir. Par contre, la connaissance du passé et de l’évolution permet de mieux se préparer à affronter un avenir qui s’annonce moins confortable.

C’est à ce rassemblement que l’ASBL a pour vocation de contribuer. Non pas seule. Mais bien avec vous, tous les bénévoles qui avez donné votre travail et votre temps à construire notre communauté. Avec vous, dont l’unité pastorale a besoin pour continuer à se construire. Avec votre courage, votre temps, votre cœur, votre dévouement, votre expérience.

Il n’y a pas « l’ASBL » d’un côté et les « anciens bénévoles » de l’autre. Il y a une communauté qui rassemble toutes les bonnes volontés, qui a besoin de toutes les bonnes volontés. Nous tous voulons manifester notre volonté de continuer à vivre notre foi même dans des circonstances différentes du passé. L’ASBL a effectivement posé ses premières pierres, mais c’est avec vous tous qu’elle vivra.

Vous, les responsables des caisses paroissiales locales, vous êtes appelés à vous regrouper autour de l’ASBL, de son président et de son trésorier notamment, dans le but de contribuer au mieux à la gestion financière de l’unité pastorale. Cette  cellule de gestion financière poursuivra au niveau de l’unité pastorale les actions que vous avez menées – et que vous continuerez à mener dans le futur. La gestion des recettes de différents types (casuel des mariages et des funérailles, collectes, intentions de messe, etc.) a besoin de vous et du rôle précieux que vous assumez. De même que les dépenses qui sont nécessaires pour la mise en œuvre des projets dans le cadre de la pastorale.

En effet, il n’est pas concevable que le seul trésorier de l’ASBL gère seul toutes ces opérations. Il n’est pas question de vous « dépouiller » d’un rôle que vous avez assumé avec tant de dévouement. Il n’est pas question de  « vider votre caisse et remettre l’argent à Hannut ».

Par contre il est bien question de constituer une cellule forte composée du trésorier et des actuels responsables des caisses paroissiales locales. Dans un premier temps, cette cellule rédigera ses règles de fonctionnement, lesquelles seront intégrées au « Règlement d’ordre intérieur » de l’ASBL. Cela se fera par le moyen de réunions de travail, par secteur, avec le trésorier, accompagné d’autres administrateurs de l’ASBL, afin de définir ensemble le mode de fonctionnement pratique des échanges financiers (recettes et dépenses) au sein de l’unité pastorale, en vue de conclure le travail pour l’ensemble des secteurs constituant l’Unité Pastorale Notre-Dame des Champs.

Pour réaliser cet objectif, nous appelons les forces vives de toutes les paroisses de notre unité à converger vers l’Unité Pastorale Notre-Dame des Champs pour renforcer l’efficacité de son action pastorale, et à présenter leur demande d’adhésion en tant que membre de l’asbl.

C’est à ce projet, à cette ambition, à cet espoir, que nous, vos curés, nous vous appelons, pour l’amour et avec l’aide de Dieu.

Bruno Villers                                     Charles Weynand                                      Faustin Mansiara Mabo

Post scriptum.

Les documents auxquels il est fait référence  sont disponibles sur demande auprès de vos curés.



[i] Décret épiscopal du 29 août 2003

[ii] ACTA janvier 2008

[iii] ACTA novembre 2010

[iv] Statuts et constitution le 18 juin 2013, publication au Moniteur Belge le 23 juillet 2013


Comments