Paroisses‎ > ‎

Thisnes


Bref historique

 

Au début du Moyen-Age, Thisnes faisait partie des biens du Chapître d’Andenne. Vers 890, lors de l’invasion des Normands, les chanoinesses d’Andenne ne durent leur salut qu’à la fuite. Elles restèrent absentes d’Andenne pendant près d’un demi-siècle. Le Comte de Namur en profita pour s’emparer de tous les biens du chapitre d’Andenne. Thisnes faisait ainsi partie du Comté de Namur.

Comme les villages voisins, Thisnes fut ravagé et pillé à de nombreuses reprises. Sa situation géographique en était la cause directe: à l’extrême frontière du Comté de Namur, il jouxtait le Duché de Brabant et la Principauté de Liège, qui se déclaraient régulièrement la guerre.

Le 16 novembre 1626, Guillaume de Paheau acquit la seigneurie de Thisnes en la rachetant au Comte de Namur pour la somme de 8.000 florins. Ceci n’empêcha pas le Chapître d’Andenne d’encore conserver quelques biens fonciers, dont la Ferme du Chapître et une cour de justice. La seigneurie de Thisnes fut vendue et revendue à plusieurs reprises. Le dernier seigneur de Thisnes fut un certain Baron de Renesse de Wulp, qui en hérita en 1779. Dix ans plus tard, c’était la Révolution française. Le Baron de Heusch fut le premier agent municipal.

Croquis panoramique

 

Thisnes est le plus gros village de l'entité de Hannut, à la fois sur le plan géographique et par son nombre d'habitants. C'est un endroit agréablement vallonné, une source abreuve ses habitants  et un ruisseau (l’Absoul) serpente au cœur du village. L’Absoul prend sa source dans des prairies marécageuses à Crehen (une autre source se trouve dans les caves de la Ferme de la Fontaine, Rue de la Vallée), et se jette dans la Petite Gette à Orp après avoir confondu ses eaux avec le ruisseau Henri-Fontaine. Finalement, ses eaux se déversent dans l’Escaut. 

Le village s'articule autour d'un site remarquable, celui de l'église, dont la tour et le clocher accrochent le regard du passant. Parmi les bâtisses remarquables, plusieurs fermes, le portail de l'ancien château et un manoir à proximité de l'église.

 

L'église

 

Il semble bien que l’église de Thisnes ait de tous temps été dédiée à Saint-Martin. L’édifice actuel a été reconstruit en 1768/1769.  Le chef de chantier, Mr Mormal, avait travaillé pour l’architecte Laurent Benoît Dewez, le plus grand architecte de cette époque. La tour romane quant à elle date du 13e siècle (aux environs de 1235).

 L’église Saint-Martin se dresse au sommet d’une butte, elle forme avec celle-ci un site classé. Sa tour en grès et silex est percée de meurtrières et coiffée d’une toiture octogonale particulièrement originale, qui va en se rétrécissant en quatre zones. Elle est flanquée au sud par une tourelle d’escalier datant des 13e/14e siècles. Vu sa structure et sa situation, l’édifice a servi de tour de défense – à l’origine aucune porte n’était percée au niveau du sol. Quant à la nef, elle est construite en briques et pierre. Le portail actuel, œuvre du tailleur Jean Wilmart, ne fut percé qu’en 1826. 

L’intérieur de l’église est d’une remarquable élégance, avec ses colonnes toscanes marbrées et son très beau mobilier. A noter également de beaux vitraux de la fin du 19e siècle. 

Une des pièces maîtresses est constituée par les fonts baptismaux: une cuve ornée de têtes humaines exécutée en 1626, une pierre haute de plus d’un mètre et un couvercle en laiton de la moitié du 19e siècle.

 


Comments