Paroisses‎ > ‎

Villers-le-Peuplier


Bref historique

 

La proximité d’une Chaussée Romaine et d’une tombe gallo-romaine fait penser à une présence romaine. Ceci est attesté par des fouilles, et plusieurs historiens estiment qu’une villa romaine devait plus que probablement exister sur le territoire du village, mais des fouilles n’ont jusqu’à présent abouti à rien de concret quant à l’endroit où elle se situait. Certains pensent que le nom de "Villers" en est une preuve supplémentaire, puisqu’il dérive du mot latin "villarium" - mais d’autres sont plutôt d’avis que ce terme latin est beaucoup plus général et ne concerne pas une villa, mais une bourgade. 

Au Moyen-Age, Villers-le-Peuplier faisait partie du Duché de Brabant et du bailliage de Hannut. Comme il se situait à l’extrême frontière orientale du Brabant, et à proximité du pays de Liège et du Comté de Namur, il eut le triste privilège d’être abondamment ravagé et pillé pendant plusieurs siècles. 

Quant à la seigneurie foncière de Villers-le-Peuplier, elle appartenait à l’abbaye de Saint-Trond. La très importante Ferme du Vivier faisait d’ailleurs partie des 30 fermes que possédait cette abbaye. 

La paroisse de Villers-le-Peuplier fit successivement partie du diocèse de Tongres, puis de celui de Liège (jusqu’en 1559) avant d’appartenir au diocèse de Namur et de revenir à Liège. 

Depuis le Nouveau Régime, l’histoire de Villers-le-Peuplier se confond avec celle du Canton de Hannut. 

 

Croquis panoramique

 

Village de moyenne importance dans l'entité hannutoise, Villers-le-Peuplier a un relief peu accentué, n'étant traversé par aucun cours d'eau. Il est borné par la Chaussée Romaine Bavay-Cologne, et a plus que probablement été peuplé par les Romains, sans que l'on ait pu jusqu'à présent localiser de villa romaine sur son territoire. C'est bien sur le territoire de Villers, par ailleurs, que se situe le tumulus romain, mais tellement près de Moxhe que ce village le revendique. Très proche de Hannut-centre, le village ne connaît que peu d'activités commerciales, mais il compense cette lacune par une vie associative intense.

 

L'église

 

L'église paroissiale de Villers-le-Peuplier est dédiée à Saint-Martin, comme l'attestent d'ailleurs différentes peintures à l'intérieur. 

Elle se trouve plus que probablement sur les fondations d'églises construites successivement, dont la première devait être fort ancienne.  La dédicace à Saint-Martin tendrait à le démontrer, puisque c'est dans le courant du 7e siècle que le culte de Saint-Martin s'est répandu dans notre région.  Ce n'est toutefois qu'en 1252 qu'il est fait mention pour la première fois dans les chroniques d'un curé à Villers-le-Peuplier. 

Elle a été construite au sommet d'une butte, et était entourée d'un cimetière, comme de coutume.  Ce cimetière est désaffecté depuis de nombreuses années. 

Les premières églises étaient probablement constituées de bois et de torchis. La première église construite en dur l'a été en 1550, en pierres bleues et en pierres de four. De cette première construction ne subsistent actuellement que deux murs, au S-E. On y aperçoit encore la porte d'entrée de style gothique - malheureusement masquée partiellement par la cheminée du chauffage...  Il est plus que probable que cette première église en dur avait une dimension de 8 mètres sur 12, et une hauteur maximale de 5 à 6 mètres. 

La construction actuelle, en brique et pierre, a été rebâtie en deux étapes: la tour, la nef centrale et les bas-côtés datent de 1714, le choeur de 1771.


Comments