Paroisses‎ > ‎

Lens-St-Remy


Bref historique

 

Entre Lens-St-Servais – première agglomération de l’âge du bronze connue en Belgique – et Braives, où prospéra sous l’Empire Romain l’imposant vicus de Perniciacum, le village de Lens-St-Remy occupe un coin de sol chargé d’histoire. 

La contrée, cultivée par les agriculteurs omaliens, puis envahie par les Gaulois, fut soigneusement colonisée par les Romains. 

La première mention de Lens remonte à 866. Sous ce nom étaient regroupées les localités actuelles de Lens-St-Remy, Lens-St-Servais et Abolens, qui faisaient partie du Comté d’Avernas. Après la disparition de celui-ci, dès le 10e siècle et jusqu’en 1795, la localité de Lens appartint au Duché de Brabant. Elle connut à de multiples reprises les conséquences fâcheuses des rivalités entre les Ducs de Brabant et leurs voisins, les Princes-Evêques de Liège 

La première mention connue de l’appellation « Lens-St-Remy » date de 1374. Au 18e siècle apparaîtront d’autres appellations: Lens-les-Béguines ou Croix-à-Lens. Après la Révolution française, Lens-St-Remy, avec ses hameaux de Blehen et d’Abolens, fit partie du Département de l’Ourthe. Après 1815, sous le Régime hollandais, ce Département fut remplacé par la Province de Liège. Par la suite, Abolens et Blehen furent érigés en communes, respectivement en 1881 et 1896. Désormais (depuis 1970), Lens-St-Remy fait partie de l’entité hannutoise.

 

Croquis panoramique

 

Village quasi exclusivement plat, marécageux à plusieurs endroits, Lens-St-Remy est le 2e de l'entité de Hannut pour son chiffre de population, mais seulement le 5e si l'on se réfère à sa superficie. Il possède un patrimoine architectural de grande qualité, avec le très beau site (classé) du Carmel. Les nombreux bocages, souvent délimités par des haies d'aubépines, constituent une autre richesse patrimoniale. 

Lens-St-Remy appartient au bassin de la Meuse, les sources du Geer se situant vraisemblablement dans les "Chevées", zone qui comporte quelques mares et étangs, et que traversent des fossés de drainage.

 

Le site de l'église

 

A l’intérieur de la zone d’habitat, un site classé regroupe plusieurs composantes remarquables, groupées autour de l’ancienne place communale: l’église, le presbytère, deux fermes anciennes, le vieux couvent (dénommé "Carmel"), une magnifique drève de tilleuls et le monument patriotique. 

L’existence d’une église à Lens-St-Remy est attestée dès 1139. Au 14e siècle, cette modeste église fut remplacée par un bâtiment d’inspiration gothique, qui menaça ruine au 18e siècle. En 1760, l’église fut reconstruite, le chœur du 14e siècle étant préservé. En 1828, un tremblement de terre ébranla l’édifice à tel point qu’une nouvelle église – le bâtiment actuel – dut être construite en 1893-1894. Seule la tour de 1760 fut conservée, elle subsiste toujours. 

L’église possède des pierres tombales, un mobilier, des orgues et un trésor datant des 16e, 17e et 18e siècles.

Comments